• Claudine Mahy

    Claudine est née dans la région de Charleroi en Belgique..

    Elle est passionnée par le chant dialecte en l'occurrence le wallon. 

    ======================================= 

    LES GUEULES NOIRES

    GN'AVEU J'CAZIER

    HIERCHEUSES

    L'quékèt d'l'ouyeux

    Au d'zeu du téry

    "Prunelle". Un émouvant hommage de Claudine Mahy

    aux chevaux qui travaillaient au fond de la mine.

    L'OMME EUREUX

    Mon charleroi

    Vènèz à Chalerwè

     

    CA VA DALER

    Dj'é fwin

    MARTCHAND D'LOKES

    ENE TCHANSON

    YESSE VYS A DEUX

    L'MITAN DU TCH' MIN

    Est-c-qui vos m'weyez

    LES FEUILLES MORTES EN WALLON

    EM TCHEN

    NO MOMAN

    No moman

    Traduction en français.

    Nous en avons eu chacun dans notre vie.

    C’est grâce à elle, si nous sommes heureux.

    Et avec nous elle était si gentille.

    Elle nous voyait dans l’eau qu’elle se lavait ( expression).

    On a grandit, on est devenu des hommes.

    On est parti, on a pris notre envol.

    Elle était là et ne pensait qu’à nous.

    Nous avons oublié ce qu’elle était pour nous.

    Et tous les jours, elle regarde par la fenêtre en espérant un peu de notre tendresse.

    Ne mettons pas notre maman à l’hospice, parce qu’elle est vieille et ne sait plus marcher.

    Elle a vieilli, elle a des rhumatismes.

    Ce n’est pas une raison pour la mettre au home.

    C’est en souffrant qu’elle nous a mis au monde.

    Elle était belle mais on l’a oublié.

    Elle aurait pour nous fait le tour du monde.

    Nous avons été tout ce qui comptait dans sa vie.

    Et tous les jours, elle regarde par la fenêtre en espérant un peu de notre tendresse.

    Quand vous verrez que sa mort approche.

    Que vous verrez dans ses yeux qu’elle a peur.

    Rapprochez vous prenez lui ses deux mains.

    Et dîtes lui Maman j’ai été heureux.

    Elle comprendra même si elle ne parle plus.

    Regardez son visage, vous êtes ce qu’elle aime le plus.

    Et dans vos bras, serrez la bien fort.

    C’est la dernière fois avant qu’arrive sa mort.

    Et doucement dites lui à l’oreille. “ Je t’aime tant Maman, je t’aime tant.”

    ( Claudine Mahy)

    CA C'EST MA VIYE

    LES BALANCWERES

    TOI QU'A DES LIARDS

    LES INDJINS

     

    LA FILLE D'LA RUE